Sélectionner une page

Christophe Clivaz

S’engager pour une économie qui respecte la nature et le climat

 

C’est reparti pour 4 ans! Le 22 octobre 2023, vous m’avez élu par 17’868 voix, pour un deuxième mandat au Conseil National. MERCI! 

Le travail se poursuit donc, avec les thèmes abordés durant mon premier mandat, mais aussi avec de nouvelles propositions en mettant l’accent sur les solutions. A commencer par l’économie circulaire, la prévention dans le domaine de la santé, la transition énergétique et bien sûr la protection de la nature ainsi que les mesures d’atténuation et d’adaptation au dérèglement climatique.

Je m’engager davantage pour une politique touristique en harmonie avec les défis environnementaux de notre époque. Il est plus impératif que jamais de protéger la biodiversité et le paysage de nos régions montagneuses. Ceci non seulement parce qu’ils constituent un atout touristique de taille, mais également pour leur valeur intrinsèque en tant que patrimoine naturel.

J’envisage aussi amener au parlement fédéral une réflexion autour des limites à la croissance, question encore largement taboue dans le monde politique. La croissance du PIB est devenue une fin en soi, indépendamment du fait qu’elle soit encore ou non bénéfique au bien-être humain. La discussion sur les possibilités d’une société post-croissance afin d’améliorer le bien vivre ne peut plus être ignorée par le politique.

Derniers articles

A mon sujet

Des études qui m’ont conduit à agir et m’engager!

Je suis né le 7 janvier 1969 à Sierre, j’ai grandi à Venthône et je vis à Sion depuis l’an 2000 après avoir passé une dizaine d’années dans la région lausannoise. Je suis marié et père de deux filles adultes.

Parallèlement à mon engagement politique, j’exerce la fonction de professeur associé à l’Institut de géographie et durabilité de l’Université de Lausanne, sur le site de Sion. Mes travaux actuels se focalisent sur la gouvernance des stations de montagne, sur les effets du changement climatique sur le tourisme ainsi que sur la question de la transition des territoires touristiques.

Pour moi, c’est une continuité logique entre ces deux activités, puisque mon engagement politique chez les Vert·e·s découle largement des connaissances acquises lors de mon parcours de formation universitaire.

Cependant, cette double casquette n’est pas toujours facile à porter tant les mondes scientifiques et politiques fonctionnent de manière différente!

 

La course à pied, mon équilibre

Dans la vie, la clé réside dans un équilibre délicat entre engagement professionnel, familial mais aussi personnel. La course à pied m’apporte cet équilibre. La politique n’est pas sans rappeler le parcours exigeant d’un marathon ou d’un trail longue distance, où chaque étape exige une détermination sans faille et une stratégie bien pensée. Ce sont les efforts soutenus, la persévérance et l’adaptabilité qui mènent au succès. Le sport me permet de me ressourcer dans la nature, de conserver le goût de l’effort et la santé psychique et physique.

Soutenir les Vert·e·s?

Si vous souhaitez soutenir le travail des Vert.e.s Valais, vos dons sont bien entendu les bienvenus!

IBAN : CH02 8080 8009 6698 4141 0